Partagez
Aller en bas
avatar
Inscrit le : 04/05/2018
Mots : 1
Ft. : nakamoto yuta
Crédit : daylight mais pas moi l'autre
Age : 23
Birthday : 19/01/1995
Occupation : alterne tous les petits jobs possibles.

Voir le profil de l'utilisateur

it's either i die, or i disappear.

le Sam 5 Mai - 0:27

juzo hashirim



Avatar : nakamoto yuta



Prénom(s) : juzo, treize
Nom : hashirim
Age : 23 ans
Date de naissance : 19 janvier



Occupation : alterne tous les petits jobs possibles.
Religion : ne croit plus.
Statut marital : célibataire.
Statut financier: essaye de s'en sortir.



Taille : 1m80
Accent: japonais



Thème(s) :
hurricane
rescue me

Signe astro : capricorne

Langues :
japonais, il parle très mal coréen, et sait s'en sortir en anglais.

Orientation sexuelle : il ne se questionne pas.

Sexualité :
c'est déjà arrivé. il a tendance à laisser parler ses pulsions.

Sociabilité :
concrètement, il est assez facile à approcher tant qu'on ne le touche pas. c'est facile de gagner sa confiance, même si c'est un coeur fragile et atrocement rancunier, il est facile à manipuler.

Signes distinctifs :
joue très souvent avec son zippo.

Tatouages :
ça.
avatar

Keywords :
tendre la main au vide ; une impression de rien ; tout a un goût de poussière ; perdre le goût à tout mais se battre quand même ; les premières fleurs de printemps ; la vision brouillée, des sons qui n'existent pas ; des crises d'angoisse à répétition ; se mordre pour ne pas hurler ; les larmes de son père ; les critiques des voisins ; l'avoir toujours su sans avoir pu le dire ; c'est sa faute, elle m'a fait comme ça ; chercher un bourreau de plus, qui saura le retenir ; se sentir inutile, songer à mourir trop souvent ; trop lâche pour le faire ; avoir envie de renouer avec sion ; la peur au ventre quand on lui parle ; pas piger un mot de coréen ni de chinois ou presque ; répondre généralement par un hochement de tête ; soupirer tout le temps ; est largué dans sa vie ; songer à tout recommencer.


Portrait chinois :
une saison : hiver
une fleur : lycoris radiata
un animal : chat
un sport : non
un objet : son zippo
une odeur : le sang
un nombre : 0
une boisson : du jus de fraise
un mot : instabilité
un moment de la journée : le calme avant la tempête
un plat : non
un jour de la semaine : samedi
un personnage de jeu vidéo : non
un légume : non
un fruit : fraise
un métier : qui paye
un film : apocalyptique


#A73234
les hashirim doivent être maudits. ils trainent la mort comme ils trainent les ennuis.

deux fois par mois, il vient voir papa en prison. ce n'est pas une histoire simple. ça ne l'était pas. on écoute pas un homme battu, un écoute pas un homme fragile. il lui murmure qu'il est désolé, et souvent il pleure. juzo ne lui en veut pas. comment pourrait-il ? papa est libre maintenant.

chacun doit affronter ses propres démons.
c'est comme si elle était là, quelque part, et qu'elle venait le hanter.

faute de pouvoir faire quoi que ce soit, d'avoir le moindre fond pour, juzo est envoyé à l'armée. les voisins disent que ce n'est pas si mal. là bas, il apprendra à se défendre, il apprendra à être un vrai homme, pas une lopette comme son père. il n'écoute pas mais il entend, et ça fait toujours mal. il l'aime tant, vraiment.

c'est à vingt ans, alors qu'il a déjà passé quatre ans dans un camp de l'armée japonaise que le psy lui annonce gravement la nouvelle.

votre comportement a changé. c'est souvent dans ses eaux là qu'on s'en rend compte. on a d'abord cru à de la dépression mais... vous avez des épisodes de violence et... non, vraiment, vous ne pouvez pas rester.

il insiste, il demande des explications. on lui annonce la nouvelle, froidement, sur un papier.

l'élément juzo hashirim sera reconduit chez lui, suite au rapport psychiatrique évoquant ses crises schizophréniques. il ne pourra pas réintégrer l'armée.

écrit là, noir sur blanc, sous ses yeux, entre ses mains qui tremblent. un diagnostic qui le suivra, encore, partout où il ira. accentuant les symptômes, accentuant le stress. il n'a pas d'argent pour suivre une thérapie, il n'a pas d'argent pour avoir des soins, il n'a pas d'argent pour quoi que ce soit, et se retrouve très vite à la rue. papa ne peut plus payer, et maman n'est plus là. enfant gâché, enfant poubelle.

il prend un vol pour astéria, il y a à peine quelques mois. il sait qu'il y trouvera son cousin. peut-être pourra-t-il le loger ? il a peur. mais ici, personne ne lui demande rien. il arrive à trouver quelques jobs, il arrive à travailler, à se payer un tout petit studio, à subvenir à ses propres besoins. il se hasarde à trouver un psy, à avaler quelques pilules, pour faire ralentir les symptômes. mais c'est de pire en pire. comme si les médecins voulaient l'achever. comme s'ils voulaient le pousser à la bêtise, comme s'ils voulaient qu'il devienne comme son père.

un meurtrier.
une cause perdue.


rescue me from the demons in my mind
rescue me from the lovers in my life
rescue me from the demons in my mind
rescue me, rescue me, rescue me, rescue me

sell yourself to save your soul

Quel est ta plus grande peur ? As-tu des phobies ?
lui-même. ce dont il est capable, quand il fait une crise. de ce qu'il voit, lorsqu'il ferme les yeux. de ses cauchemars.

As-tu des addictions, des choses dont tu ne peux pas te passer ?
le travail.

As-tu des mauvaises habitudes, des petites manies qui se remarquent ?
il déteste qu'on le touche.

Quel est ton pire souvenir, ou du moins le plus humiliant ?
se faire jeter de l'armée.

Quel est ton plus grand secret ? Celui que t'évites de dire à tout le monde ?
il ne parle jamais de sa schizophrénie avec quiconque.

Quel est ton plus grand rêve, ce que tu rêverais de faire ou de devenir ?
être normal. fonder une famille.

Tous uas confondus, quelle est la personne qui compte le plus pour toi ?
son père, il suppose.

juzo hashirim

Revenir en haut
Sujets similaires
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum